La voix du corps : le cas singulier du doublage dans le cinéma italien depuis 1945

Oreste Lionello, la voix italienne “historique” de Woody Allen, avec l’acteur américain.

17 novembre 2016

par Paola Palma



Bibliographie (par ordre chronologique)
– Gustavo Briareo [Giacomo Debenedetti], « Il doppiaggio in Italia », Cinema, n° 29, 10 septembre 1937.
– Michelangelo Antonioni, « Vita impossibile del signor Clark Costa », Cinema, n° 105, 1940 ; repris dans Mario Guidorizzi, Voci d’autore…, pp. 27-31 (voir ci-dessous).
Segnocinema, 6e année, n° 22, mars 1986 [numéro spécial dédié au doublage].
– Mario Quargnolo, La parola ripudiata. L’incredibile storia dei film stranieri in Italia nei primi anni del sonoro, Gemona, La Cineteca del Friuli, 1986.
– Alberto Castellano (dir.), Doppiaggio sì/no, anzi… sì. L’attore dimezzato ?, Quaderno di “filmcronache”, n° 1 et n° 2, 1992 et 1993, Associazione Nazionale Circoli Cinematografici Italiani.
– Raffaella Baccolini, Rosa Maria Bosinelli Bollettieri, Laura Gavioli (dir.), Il doppiaggio. Trasposizioni linguistiche e culturali, Bologne, CLUEB, 1994.
– Mario Guidorizzi, Voci d’autore. Storia e protagonisti del doppiaggio italiano, Vérone, Cierre, 1999.
– Alberto Castellano (dir.), Il doppiaggio. Profilo, storia e analisi di un’arte negata, Rome, AIDAC (Associazione italiana dialoghisti adattatori cinetelevisivi), 2000.
– Gerardo Di Cola, Le voci del tempo perduto, Chieti, èDICOLA, 2004.
– Gerardo Di Cola, Anna Magnani e il doppiaggio, Chieti, èDICOLA, 2016.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.