Le capital militant d’Alessandro Blasetti et la politique cinématographique de l’État fasciste

Terra madre, Alessandro Blasetti, 1931

8 janvier 2015

par Fabio Andreazza (Università G. D’Annunzio Chieti- Pescara)


Bibliographie

– Alessandro Blasetti, Scritti sul cinema, Adriano Aprà (dir.), Venise, Marsilio, 1982.
– Pierre Bourdieu, Le sens pratique, Paris, Minuit, 1980.
– Federico Fellini, Faire un film (1980) Paris, Seuil, 1996.
– Jean Gili, L’Italie de Mussolini et son cinéma, Paris, Veyrier, 1985.
– Frédérique Matonti, Franck Poupeau, « Le capital militant. Essai de définition », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 155, 2004.
– Jérôme Meizoz, Postures littéraires. Mises en scène modernes de l’auteur, Genève, Slatkine, 2007.
– Alain Viala, Eléments de sociopoétique, in A. Viala, G. Molinié (dir.), Approches de la réception. Sociopoétique et stylistique de Le Clézio, Paris, PUF, 1993.

Filmographie

– Alessandro Blasetti
* Sole (1929)
* Terra madre (1931)
* Resurrectio (1931)
* Palio (1932)
* 1860 (1934)
* Vecchia guardia (1935)
* Ettore Fieramosca (1938)
* La corona di ferro (1941)

– Gennaro Righelli
La canzone dell’amore (1930)

Sources archivistiques

Fonds Alessandro Blasetti, Cineteca di Bologna.

Sources législatives

– Loi 16 Juin 1927, n° 1121, Disposizioni per la proiezione obbligatoria di pellicole cinematografiche di produzione nazionale.
– Loi 18 Juin 1931, n° 918, Disposizioni a favore della produzione cinematografica nazionale.
– Décret-loi royal 5 Octobre 1933, n° 1414, Provvidenze varie a favore dell’industria cinematografica nazionale.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.