Programme du colloque “Cinéma et modernité culturelle, 1910-1939”

Colloque international
INHA, salle Vasari, 1er-3 décembre 2011


Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne / Institut d’histoire du temps présent-CNRS
Avec le soutien de l’Agence nationale de la recherche


Organisation scientifique : Christophe Gauthier, Anne Kerlan, Dimitri Vezyroglou

Accrochages publicitaires. Collection la Cinémathèque de Toulouse.


Jeudi 1er décembre 2011
9h00 / accueil des participants
9h15 / mots de bienvenue de Philippe Dagen (directeur de l’HiCSA), Sylvie Lindeperg (directrice du CERHEC-HiCSA) et Christian Ingrao (directeur de l’IHTP)


Session 1 : Théories
Modérateur : Laurent Le Forestier (Université Rennes 2)
9h30 / Nia Perivolaropoulou (Université Duisbourg-Essen), Cinéma et modernité chez Siegfried Kracauer
10h00 / Maria Tortajada (Université de Lausanne), “Etre dans la machine”: une posture moderne
10h30 / pause
10h45 / Paula Amad (University of Iowa / Max Planck Institute for the History of Science), « “Aerial Cinematography” and the Gaze of Modernity: Léger, Kracauer, Benjamin
11h15 / Jean-Pierre Esquenazi (Université Lyon 3), Film noir et (critique de la) modernité culturelle
11h45 / discussion
Session 2 : Avant-gardes
Modérateur : Laurent Guido (université de Lausanne)
14h00 / Benoît Turquety (Université de Lausanne), Le tremblé, mouvement moderne
14h30 / Sébastien Denis (Université de Provence / CNRS), L’animation, un enjeu moderne
15h00 / pause
15h15 / Sophie Triquet (Université Paris 1), “Un art qui a notre âge” : le cinéma dans la pensée d’avant-garde espagnole autour de 1930 
15h45 / Fabio Andreazza (Université Gabriele d’Annunzio, Chieti-Pescara), Avant-gardisme et contrainte sociale dans Sole d’Alessandro Blasetti
16h15 / discussion

21h00 / concert au Sunset (60, rue des Lombards – Paris 1er) : Le Virginie Capizzi 4tet (Virginie Capizzi: voix / Stéphane Tsapis: piano / Tommaso Montagnani: contrebasse / Thierry Tardieu: batterie): « Broadway, Hollywood et le Jazz : des musicals aux grands standards »


Vendredi 2 décembre 2011
Session 3 : Spectacle
Modérateur : Alain Carou (Bibliothèque nationale de France)
9h30 / Jean-Marc Leveratto (Université de Metz), Modernité, mélodrame et feature film : Queen Elizabeth (1912) et la genèse du marché cinématographique mondial
10h00 / Eduardo Morettin (Université de São Paulo), Le cinéma et les expositions universelles : histoire et culture au Brésil dans les années 1920
10h30 / pause
10h45 / Valérie Pozner (ARIAS-CNRS), Silence : on tourne. Le son, symbole de la modernité ou symptôme d’une crise du capitalisme dans les discours soviétiques11h15 / Michael Raine (University of Chicago), « ‘No Interpreter, Full Volume’: the ‘sound-image’ as cultural modernization in early 1930s Japan
11h45 / discussion


Session 4 : Lieux
Modérateur : Martin Barnier (Université Lyon 2)
14h00 / Morgan Corriou (Université de Bretagne-Sud), “Le conte de deux villes”: le développement du spectacle cinématographique dans la médina de Tunis durant l’entre-deux-guerres
14h30 / Shahram Hosseinabadi (Université de Strasbourg), Les cinémas et la modernité architecturale en question
15h00 / Éléonore Marantz (Université Paris 1), L’architecture des cinémas pendant les années 1930 : captation et mise à l’épreuve du concept de modernité
15h30 / discussion
16h15 / pause
16h30 / projection du film de Benjamin Bardou Paris, capitale du XIXe siècle (2010, 10’), et discussion avec le réalisateur

17h30 / visite de l’exposition « Écrans de papiers, le cinéma chinois et ses magazines (1921-1951) » à l’INHA (salle Roberto Longhi), présentée par Anne Kerlan

 
Samedi 3 décembre 2011


Session 5 : Standards
Modérateur : Anne Kerlan (IHTP-CNRS)
9h30 / Eliza-Anna Delveroudi (Université de Crète), La presse cinématographique en Grèce au début des années 1920
10h00 / Katalin Pór (Université de Metz), Ben Blumenthal, intermédiaire et passeur
10h30 / pause
10h45 / Alexandra Schwetzoff (Université Paris 4), Grigorij Aleksandrov et la comédie musicale soviétique: à la recherche d’un nouveau genre
11h15 / Corrado Neri (Université Lyon 3), Horreur et violence : la naissance du cinéma moderne en Chine, entre plagiat, sensationnalisme et politique
11h45 / discussion

Session 6 : Modernité ?
Modérateur : Christophe Gauthier (La Cinémathèque de Toulouse, IHTP-CNRS)
14h00 / Laurent Véray (Université Paris 3) et Dimitri Vezyroglou (Université Paris 1), La ‘première vague’ du cinéma français, entre modernité et archaïsme culturels : synthèse ou contradiction ?
14h30 / Béatrice de Pastre (Archives françaises du Film du CNC), Le cinéma créateur de l’homme moderne. Du nécessaire apprentissage du beau
15h00 / pause
15h15 / Wafa Ghermani (Université Paris 3), La caméra et le train: filmer la modernisation japonaise à Taiwan dans les années 1930
15h45 / Marie-France Courriol (Université Lille 3/ Cambridge University), La ville cinématographique de l’Italie fasciste, vers un modernisme réactionnaire : Gli uomini, che mascalzoni!, Mario Camerini (1932)
16h15 / discussion
16h45 / conclusion et clôture du colloque


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.