Cinéma et culture de masse en France #2

Affiche pour le film à épisodes Les Vampires, Louis Feuillade, France, 1915-1915

Liste des séances de l’année universitaire 2004-2005.

7 janvier 2004 : Christian Delage, Christophe Gauthier, Dimitri Vezyroglou :

Présentation du thème et des intervenants.

21 janvier 2004 : Jacques Portes, Université Paris VIII

Hollywood : vers une nouvelle définition de la culture de masse.

4 février 2004 : Geneviève Sellier, Université de Caen

Le cinéma français de l’Après-guerre : grandeur et servitude de la culture de masse.

3 mars 2004, Atelier 1 : Emilie Charpentier, Université Paris-X, Christophe Gauthier, Université Paris I

Cinéphiles et spectateurs : un ou plusieurs publics ?

24 mars 2004, Atelier 2 : Christophe Trebuil, université Paris I, et Frédéric Binet, Université Paris I

Du film à épisodes au « cinéma du samedi soir », les genres d’une culture cinématographique populaire.

28 avril 2004 : Ginette Vincendeau, University of Warwick

Stars populaires et stars cinéphiles. Deux « star-systems » à la française.

12 mai 2004 : Danielle Tartakowsky, Université Paris VIII

Le Front populaire, une nouvelle image du peuple.

26 mai 2004 : Tangui Perron

Images de la Guerre d’Espagne en France, les prémisses d’une culture audiovisuelle ?

9 juin 2004 : Christophe Granger, Université de Marne-la-Vallée

Places du cinéma dans l’histoire des vacances.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.