Les corps au cinéma #2 Liste des séances 2016-2017

Fay Wray dans King Kong, de Merian Caldwell Cooper et Ernest Beaumont Schoedsack , 1933

Les séances disposant d’un enregistrement et/ou de contenus complémentaires mis à disposition par les intervenants apparaissent sous forme de lien. Vous pouvez cliquer pour en savoir plus!

17 novembre 2016 : Paola Palma (UMR Thalim)

La voix du corps : le cas singulier du doublage dans le cinéma italien depuis 1945

1er décembre 2016 : Daniela Treveri Gennari (Oxford Brookes University)

Embodied memories: understanding post-war Italian film culture through oral history

15 décembre 2016 : Laurent Jullier (Paris 3) et Mélanie Boissonneau (université Paris 3)

Pin-up et hommes-objets : l’impossible symétrie ?

5 janvier 2017 : Christophe Damour (université de Strasbourg)

L’acteur métonymique. Usages poétique et rhétorique de quelques corps éloquents au cinéma

19 janvier 2017 : Fanny Beuré (université Paris-Diderot)

Corps atypiques et danses insolites : les surgissements du vaudeville dans le musical hollywoodien

2 février 2017 : Mireille Berton (université de Lausanne)

Entre hystérie et hypnose : le corps nerveux des spectateurs au début du XXe siècle

2 mars 2017 : Mathieu Lericq (Aix-Marseille)

Le corps (en images) ne connaît pas la paix. Anthropologie politique de l’intime dans le cinéma polonais (1968-1989)

30 mars 2017 : Christophe Gauthier (École nationale des Chartes)

Le corps, la violence, la fascination : héroïsme viril et politique dans le mac-mahonisme

20 avril 2017 : Mathieu Capel (université Grenoble – Alpes)

Contention du corps martial et palingénésie d’après-guerre – les contraintes du corps cinématographique japonais, des années 1930 à la fin des années 1950

4 mai 2017 : Adrien Barbé (École nationale des Chartes)

« L’inhumaine performance des coureurs devient une promenade nonchalante » : le corps cycliste à l’épreuve de l’écran (1947-1968)


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.