Séance du 6 mai 2021

Some reflections on cinema history as social history, par Judith Thissen

Séance à distance à partir de 18h, en anglais et français. Le lien virtuel vous sera envoyé la veille de la séance, après inscription à l’adresse suivante hcc2020@chartes.psl.eu. Inscriptions souhaitées au plus tard le 5 mai. Les personnes inscrites aux précédentes séances recevront automatiquement les informations de connexion le matin du séminaire.

Grand Street Musical Hall

Over the last two decades, the New Cinema History has profoundly changed the ways in which film historians approach questions relating to cinema’s functioning as a cultural institution. In particular, it radically shifted the focus away from the films and textual analysis to multimethod approaches centred on the socio-cultural and economic dynamics at work in film exhibition and reception. Drawing on examples from her research on cinemagoing in New York’s immigrant Jewish community, Judith Thissen will discuss the benefits and challenges of doing New Cinema History as social history, arguing that we may need an even more fundamental ‘social turn’ in film historiography if we want to fully understand the place that the cinema occupied in the lives of its audiences.

Judith Thissen is Associate Professor of Cinema History at Utrecht University in the Netherlands.  Her research has been published in numerous edited collections and international journals including Film History, CinéMAS and Théorème. Much of her work focusses on early film culture in New York City, but in recent years she has also turned to questions regarding the interrelationship between cinemagoing and rural modernization in post-war Europe. With Clemens Zimmerman, she edited Cinema Beyond the City: Small-town and Rural Film Culture in Europe (2017).


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.