Séance du 16 décembre 2021

L’Archive Audiovisuelle du Mouvement Ouvrier et Démocratique (Rome) : archives du cinéma militant, pratique militante de l’archive, par Chloé Follens

Séance à 18h à l’Institut national d’histoire de l’art, rue Vivienne (pensez à vérifier les conditions d’accès au vu des directives sanitaires). Merci de signaler votre présence à l’adresse suivante hcc2020@chartes.psl.eu.

Bluescreen, d’Alessandro Arfuso et Riccardo Bolo. Prix Zavattini – Unarchive édition 2016

Dépositaire de collections éclectiques issues aussi bien de la section propagande du Parti Communiste italien que de la production de collectifs indépendants, d’Italie ou d’ailleurs, l’Archivio Audiovisivo del Movimento Operaio e Democratico (AAMOD, à Rome) s’efforce depuis sa création en 1979 de reconduire, dans son travail patrimonial, certains principes communs aux auteurs militants des années soixante et soixante-dix : le cinéma y est ainsi envisagé comme un outil de connaissance et de critique du monde social, à mettre à la portée du plus grand nombre. C’est dans la perspective d’une telle continuité entre, d’une part, le projet politique qui a inspiré les images, et de l’autre leur valorisation par l’AAMOD que nous examinerons quelques-unes des initiatives singulières menées aujourd’hui par l’Archivio.

Après des études d’histoire du cinéma à l’École Normale Supérieure (Paris), Chloé Folens est à présent doctorante à l’École Nationale des Chartes, sous la direction de Christophe Gauthier. Elle se consacre à l’étude des stratégies patrimoniales appliquées aux cinémas militants, à travers l’exemple de l’Archivio Audiovisivo del Movimento Operaio e Democratio (Rome).


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.