Séance du 21 novembre 2019

Dispositifs de cinéma scolaire en Suisse durant l’entre-deux-guerres : les cas de Genève et Bâle, par Audrey Hostettler

Le processus d’intégration du film dans les écoles suisses au début du XXe siècle est marqué par la mise en place d’usages très variés, mais aussi par les prises de position de courants pédagogiques novateurs en faveur de cette nouvelle méthode d’enseignement. Particulièrement développée en Suisse, l’ « éducation nouvelle » ou « école active » devient rapidement un élément décisif pour l’acceptation du cinéma dans les écoles. Prenant en compte les films, projecteurs, salles et programmes scolaires, ainsi que la relation entre enseignant·e et élève mise en jeu dans les projections scolaires, nous tenterons de rendre compte des influences pédagogiques, politiques, économiques et sociales qui traversaient ces séances. Pour ce faire, nous analyserons en détail les projections scolaires dans les cantons de Bâle et de Genève dans les années 1920 et 1930.  

Audrey Hostettler est doctorante à l’Université de Lausanne (Suisse), où elle prépare une thèse intitulée « Réformes scolaires et usages du film dans les écoles en Suisse pendant l’entre-deux-guerres ». Elle est membre du comité doctoral de TECHNÈS (Partenariat international de recherche sur les techniques et technologies du cinéma).

Tout le programme des séances 2019-2020 est ici.


Auteur/autrice : Stéphanie-Emmanuelle Louis

Docteure en histoire contemporaine de l'EHESS, elle a soutenu une thèse en 2013 sur la patrimonialisation du cinéma en France entre 1944 et 1968. Son approche croise muséologie, études visuelles et histoire des politiques culturelles et des usages sociaux du passé. Elle a travaillé en association avec l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP-CNRS) entre 2007 et 2021. Elle a intégré le Centre Jean Mabillon, EA de l'Ecole nationale des chartes où elle est coordinatrice des projets de recherche. Elle est responsable depuis 2019 du programme "Histoire de la pédagogie de la création artistique" et fait partie du collectif organisateur du Séminaire d'histoire culturelle du cinéma. Par ailleurs, elle est aussi membre du Conseil d'administration de l'Association française de recherche en histoire du cinéma-AFRHC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search